Tendances SEO en 2021

Le référencement naturel ou SEO est un domaine évolutif qui s’adapte à l’évolution du comportement des utilisateurs des moteurs de recherche ainsi qu’à l’évolution de ces derniers. L’implémentation de nouvelles technologies par les moteurs de recherche ou la mise en place de grandes mises à jour suggèrent l’apparition de nouvelles techniques ou tendances dans le monde du SEO.

En analysant les dernières évolutions ainsi que les toutes nouvelles déclarations du géant de la recherche en ligne Google, nous avons pu identifier les nouvelles tendances du SEO pour l’année à venir. Après tout, c’est une nouvelle décennie qui s’annonce marquée d’une montée en puissance de nouvelles technologies notamment l’intelligence artificielle et le machine learning.

Comment ça pourrait changer le SEO ? Quelles sont les nouvelles tendances de ce secteur ?

Le contenu est toujours roi

Le contenu est la raison pour laquelle les moteurs de recherche ont été créés. Ils ont pour mission de proposer à leurs utilisateurs les meilleurs contenus sur la toile. Pour ces raisons, on peut facilement dire que le contenu restera toujours l’un des principaux facteurs de classement des sites par les moteurs de recherche.

Cependant, la production du contenu a beaucoup évolué au cours de cette dernière décennie. La création du contenu pour le SEO changera encore dans les années à venir. En fait, cherchant à proposer les meilleurs contenus à leurs utilisateurs, les moteurs de recherche appliquent des règles de plus en plus strictes envers le contenu. La démocratisation des outils de création de sites web et la levée des barrières techniques pour la publication du contenu sur le web a conduit au boom du volume du contenu mis en ligne. A titre illustratif, les utilisateurs de WordPress, à eux seuls, produisent 70 millions de publications chaque mois.

Ce grand volume de contenu diffusé sur la toile a poussé les moteurs de recherche à optimiser leurs algorithmes pour pouvoir proposer des contenus de qualité.

How To Write Website Content With Good SEO

Mais qu’est-ce qu’un contenu de qualité ?

Le contenu est jugé de qualité en fonction de sa pertinence par rapport à la requête tapée par l’internaute. Ainsi, pour être considéré comme qualitatif, le contenu doit répondre à la demande de l’internaute. Il serait ainsi nécessaire d’analyser les intentions derrières les requêtes pour pouvoir produire du contenu optimisé.

Les référenceurs américains suggèrent, depuis des années, qu’un contenu plus long serait plus performant dans les résultats de recherche. Ceci n’est pas toujours valide, il suffit de faire quelques tests ou d’analyser la SERP pour comprendre que la longueur du contenu ne fait pas tout. Ce dernier doit être parfaitement optimisé par rapport aux intentions des utilisateurs des moteurs de recherche. Ce qui nous mène à la deuxième tendance.

La mort des mots clé ?

Les mots clés ont depuis toujours été la pierre angulaire de toute stratégie de référencement naturel. Ils permettent d’orienter la production du contenu et de l’enrichir sémantiquement pour monter dans les résultats de recherche. Il devient de plus en plus clair que cette notion de mot clé n’est plus valable dans le contexte actuel et celui à venir.

Le SEO s’oriente de plus en plus vers l’expérience utilisateur, et cette dernière ne pourrait être optimale que si l’on propose à l’internaute ce dont il a besoin. Au lieu d’analyser les mots clés et de les empiler dans le contenu, la bonne pratique serait d’analyser les intentions des utilisateurs des moteurs de recherche, de les comprendre et de produire du contenu qui répond à ce besoin exact.

En d’autres termes, les référenceurs n’auront plus affaire aux mots clés comme s’ils étaient des robots, mais seraient capables d’analyser les intentions des internautes et de comprendre leurs besoins pour leur proposer des pages web optimisées.

Les moteurs de recherche, de leur côté, ont implémenté des technologies de machine learning pour mieux comprendre les intentions et les besoins de leurs utilisateurs en vue de leur proposer les meilleurs résultats. De telles technologies permettent aux robots des moteurs de recherche de lire et de comprendre le contenu des pages web comme s’ils étaient des humains.

La notion de mot clé serait ainsi substituée par la notion de « requête » ou « terme de recherche » au vrai sens du terme.

Il n’y a pas que Google !

Bien qu’il détient la majorité des parts de marché des moteurs de recherche, Google n’est plus le principal acteur qui entre en jeu lorsqu’il s’agit de SEO.

La montée en puissance de l’e-commerce et des différentes plateformes et places de marché, a contribué à l’apparition de nouvelles réflexions au sujet du SEO.

Amazon est l’une de ces plateformes qui ont connu franc succès et qui détient les plus grands parts de l’e-commerce partout dans le monde. Les utilisateurs du site d’Amazon utilisent le moteur de recherche propre à la plateforme pour rechercher les produits dont ils ont besoin. En d’autres termes, les acheteurs en e-commerce, ne passent souvent plus par Google pour chercher les produits souhaités. Pour ces raisons, de nouvelles tendances en SEO ont vu le jour. Il s’agit de l’optimisation pour l’algorithme A9 d’Amazon.

L’algorithme A9 : qu’est-ce que c’est ?

A l’image de l’algorithme de Google, l’A9 est l’algorithme développé et mis en place par Amazon pour proposer les produits les plus pertinents dans les résultats de recherche interne. En d’autres termes, c’est le programme informatique qui classe les résultats de recherche dans Amazon.

Il s’est inspiré de l’algorithme de Google en prenant en considération les mots clés et d’autres facteurs de pertinence dans le calcul des résultats. En prenant en considération le modèle économique d’Amazon, il est tout à fait normal de remarquer que son algorithme A9 prenne en considération les données relatives aux ventes des produits ainsi que les notes des acheteurs dans le classement des résultats de recherche.

Ainsi, tout e-commerçant proposant des produits sur Amazon aura intérêt à optimiser ses fiches produits pour ce moteur de recherche pour bénéficier de trafic qualifié et générer des ventes.

Amazon : les secrets de l’algorithme A9

Le SEO sur Amazon

Comme nous l’avons mentionné, l’algorithme A9 du moteur de recherche interne d’Amazon s’appuie sur les mots clés pour classer les résultats de recherche (à l’image de Google dans ses débuts). Il serait donc nécessaire d’optimiser ses fiches produits selon une logique de mots clés.

Le SEO sur Amazon consiste à optimiser les titres des fiches produits ainsi que leurs contenus en insérant les mots clés les plus tapés. De nombreux outils permettent de générer les mots clés tapés sur Amazon, nous n’allons pas entrer dans les détails.

En général, l’optimisation consiste à :

  • Travailler le titre et la description du produit
  • Utiliser des listes à puces
  • Utiliser des images de hautes qualité et suivant les recommandations de la plateforme
  • Ajouter des avis clients et des notes
  • Insérer clairement le prix du produit

Nous vous rappelons que même si vous optimisez pour le moteur de recherche de la plateforme, vous ne devez pas abuser et créer des fiches produits illisibles. Ceci, rappelons-le, aura un grand impact négatif sur votre taux de conversion et votre image de marque.

Du SEO vers le SXO

Le SXO (Search eXperience Optimisation) ou l’optimisation de l’expérience de recherche, est une tendance annoncée déjà ces dernières années, mais nous estimons qu’elle aura un plus grand impact dans l’année à venir.

Toujours soucieux de créer la meilleure expérience utilisateur, Google saura mettre en avant les sites les plus optimisés en termes d’expérience utilisateur au détriment des sites offrant des expériences utilisateurs non agréables.

Ce facteur aura un plus ample impact avec le déploiement de la mise à jour Core Web Vitals en mai 2020. Il s’agit d’un ensemble de facteurs qui déterminent la qualité de l’expérience utilisateur d’un site web qui seront pris en considération par Google dans le classement des résultats de recherche.

Il s’agit de :

  • Le temps de chargement
  • L’interactivité
  • La stabilité visuelle
  • L’adaptabilité aux appareils mobiles
  • La navigation sécurisée (HTTPS)
  • Les pop-ups abusifs
  • Etc.

Ces critères permettent de déterminer la qualité de l’expérience utilisateur et auront un impact sur le référencement du site.

Ainsi, une transition du SEO vers le SXO aura lieu avec la mise en avant de l’expérience utilisateur. En d’autres termes, l’optimisation de l’UX serait considérée comme une optimisation SEO. Pour s’assurer qu’il performe bien dans les résultats de recherche, un site web doit proposer une expérience utilisateur optimale.

LE SEO EST MORT ? Place au SXO sur Google !

L’optimisation pour les appareils mobiles

Le « Mobile First Index » sera généralisé sur tous les sites web vers la fin de 2020. Le crawl des sites web s’effectuera par un appareil mobile et non pas desktop.

Observant que la majorité de ses utilisateurs sont sur des appareils mobiles (smartphones, tablettes, etc.) Google a décidé de crawler les sites sur un appareil mobile en vue de proposer ceux qui sont les plus adaptés à la navigation sur de tels appareils.

Ainsi, tout site web doit être parfaitement optimisé pour une navigation mobile pour qu’il puisse être bien positionné dans les résultats de recherche Google.

L’optimisation pour le mobile peut être réalisée selon différentes méthodes en fonction des besoins et des ressources à disposition, il peut s’agir de :

  • Responsive design : cela se traduit par une refonte totale du site en utilisant un design qui s’adapte aux différentes tailles d’écrans.
  • Site mobile : il s’agit d’une version mobile du site déployée généralement en sous domaine du genre m.site.com
  • Versions AMP : les versions AMP (Accelerated for Mobile Pages) sont des versions simplifiées des pages pour accélérer leur chargement sur les appareils mobiles.

Responsive Web Design

Des auteurs experts

Le mois de décembre 2020 a connu le déploiement d’une mise à jour majeure. Il s’agit du « December Core Update 2020 » qui concerne la qualité et la confiance des contenus sur le web. La question de confiance a été imposée par le contexte sanitaire mondial où les fausses informations peuvent être dangereuses. Dans une annonce officielle, Google a proposé des questions que doit se poser tout webmaster, rédacteur ou journaliste web avant la production d’un article destiné au web. En voici les principales :

  • Est-ce que mon contenu présente des informations qui inspirent de la confiance ?
  • Est-ce qu’il mentionne les sources d’informations ?
  • Est-ce qu’il démontre mon expertise dans ce domaine ?
  • Contient-il un lien vers la page d’auteur où sont mentionnées mes informations (parcours, diplômes, travaux, etc.) ?
  • Est-ce que le contenu reflète une maîtrise du sujet ?
  • Est-ce qu’il est rédigé par un expert vérifié qui connaît bien ce sujet ?
  • Le contenu ne contient-il pas des erreurs ou de fausses informations ?
  • Est-ce que je peux faire confiance à un tel contenu lorsqu’il s’agit de thématique relative à ma santé ou à mon argent (médecine, assurance, etc.).

Il est bien clair que la production du contenu pour le web devient un métier de plus en plus exigent qui nécessite une vraie expertise dans son secteur. Il ne suffira plus de copier ou de reproduire du contenu existant sans pouvoir ajouter une touche personnelle.

Ces exigences sont d’autant plus importantes dans des thématiques sensibles qui concernent la santé et la finance personnelle, par exemple.

Conclusion

Comme chaque année, les spécialistes du référencement naturel essayent d’identifier les nouvelles tendances à venir. Ces prédictions sont basées sur les dernières mises-à-jour des moteurs de recherche ainsi que sur l’évolution de l’utilisation du digital et des moteurs de recherche.

2021 serait une année marquée par une approche SEO centrée utilisateur. Tous les sites et les contenus publiés doivent être pensés de manière à fournir aux utilisateurs des moteurs de recherche ce dont ils ont besoin. Il peut s’agit de renseignements, d’informations, de guides, de produits, etc. En plus, le SEO empruntera des pratiques d’optimisation de l’expérience utilisateur et nous témoignerons à la fusion des métiers de l’UX designer et du référenceur. Ces derniers auront pour objectif de toujours proposer les meilleures expériences utilisateurs dans un souci de positionnement dans les résultats de recherche et de conversion.

L’e-commerce aura ses propres règles SEO qui permettent d’optimiser les fiches de produits pour les moteurs de recherche des grandes plateformes comme Amazon.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Laisser un commentaire:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.